2008

alt

Mise au point d’un prototype de garage solaire à panneaux intégrés sur la toiture pour répondre à un intérêt grandissant des français pour les énergies renouvelables et leur faire bénéficier d’un crédit d’impôt intéressant et d’un prix de reprise sur l’électricité produite le plus élevé possible.

Pour le client, un retour sur investissement se fera dans un délai de 6 ou 7 ans et le contrat avec EDF est signé pour 20 ans. Pour soutenir et encourager ce projet, l’entreprise Caillol équipe 2000m² de toiture de ses ateliers avec ces mêmes panneaux pour produire sa propre électricité.

2005

Suite à la grippe aviaire, création d’une gamme de sas sanitaires conçus comme les cabanes, compatible avec les recommandations émises par les groupements de producteurs obligeant les éleveurs à se changer avant d’entrer dans les élevages.

Dépôt d’un brevet pour une mangeoire qui sert à rationner les canards avant le gavage à l’intérieur des bâtiments.

L’entreprise Caillol obtient le prix de l’innovation au salon international d’Expo Foie Gras, ce qui lui ouvre les portes d’une grande partie des élevages de canards français.

2000

Début de la diversification de l’activité avec la fabrication de cabanes déplaçables pour l’élevage de poulets fermiers ou de poulets bio.

Un brevet innovant déposé en 2000 et un concept repris de systèmes initialement destinés la grande distribution permet à l’entreprise de devenir le numéro 1 en France avec une moyenne de 300 bâtiments fabriqués par an (un atelier de 84m x 15m a été construit sur le site de fabrication spécialement pour cette production).

Création de la SAS DISTEL et de la marque CABI.

1999

Fabrication de silos pour stocker l’aliment à l’intérieur des bâtiments (le concept créé reste encore le seul fabriqué en France et commercialisé dans de nombreuses régions.

1997

création d’un distributeur d’aliment circulaire pour les ovins et commercialisation de vis de distribution qui sert à transporter l’aliment des silos jusqu’à l’intérieur des bâtiments d’élevage.

1991

Après des études agricoles au lycée de Fontlabour à Albi, Michel Caillol reprend l’exploitation agricole de ses parents à Valence d’Albigeois. Pour créer une activité avicole, il construit lui-même les bâtiments d’élevage faute de moyens, ce qui lui donnera une expérience irremplaçable qui aboutira à la commercialisation d’un silo de stockage d’aliment pour mettre à l’extérieur des bâtiments.